Ligue B  

Ligue B 2018 2019 03 small

   

Visiteurs  

004426779
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Ce mois
Le mois dernier
2838
2567
16636
73330
109637

Your IP: 34.237.76.91
   

Revue de presse 2018-2019


Cela sent le divorce entre la Volley Liga, qui gère le championnat de Ligue A messieurs, et la fédération de volley-ball, Volley Belgium.
Jeudi dernier, Volley Belgium a décidé d'assouplir les conditions imposées par la ligue pour participer au championnat de Ligue A. Et notamment l'obligation d'avoir quatre joueurs sous contrat à mi-temps avec un salaire minimum de 850€ par mois. Cela ne plaît pas aux dirigeants de la Volley Liga dont le président, Philippe Boone, annoncera prochainement la démission de son conseil d'administration aux clubs.

25/03/2019 - M.Dem. - L'Avenir

Les Nivellois restent en tête

Sébastien Pascolo a retrouvé sa place de titulaire ce dimanche.ÉdA

Après ses deux défaites contre Puurs et à Marke, les Aclots se sont bien repris contre la sélection Top Sport Volley de Vilvoorde.

BW Nivelles 3 TSV Vilvoorde 0

(25-18, 25-22, 25-20).

BW NIVELLES: Dries Steenhouwer, Sébastien Pascolo, Vincent Lheureux, Alexandre Hougardy, Wim Tormans, Joost Borremans, Damien Bouvier, Xavier Hougardy, Nathan Wolter, Roman Cuvelier, Tim Van de Wielle, Antoine Schollaert.

Après deux défaites consécutives contre Puurs et Marke, les Aclots se méfiaient de la venue des jeunes du Top Sport Volley Vilvoorde, une équipe composée de jeunes talents néerlandophones. Ces jeunes s'entraînent beaucoup et progressent donc au fil de la saison.

De son côté, Nivelles était privé des services de Roman Cuvelier, blessé au dos. «Joost Borremans a joué à la passe. Nous n'avons rencontré aucune difficulté, nous avons eu la maîtrise du match du début à la fin», constatait l'entraîneur aclot, Vincent Libertiaux.

Tout n'a cependant pas été parfait. «Nous avons fait un bon match. Nous avons certes commis quelques petites erreurs mais je suis assez content de notre prestation», soulignait encore l'entraîneur aclot.

Nivelles reste donc en tête. «Nous avons encore trois matches à jouer, ce sera trois finales.»

Vers l'Avenir 24/02/2019


C'était la joie à Nivelles dimanche.
BW Nivelles – Haacht 3-0

(25-18, 25-23, 25-20).

BW NIVELLES: Joost Borremans, Dries Steenhouwer, Wim Tormans, Sébastien Pascolo, Vincent Lheureux, Alexandre Hougardy, Damien Bouvier. Sont montés au jeu: Tim Van de Wielle, Xavier Hougardy, Nathan Wolter.

Dès la veille de son match, Nivelles avait déjà réalisé une excellente opération suite à la défaite de Puurs, samedi, à Genk (3-1). Du coup, en cas de victoire contre Haacht, les Aclots se retrouvaient avec un point d'avance sur Puurs et à égalité de points avec Marke, mais en ayant joué une rencontre de moins.

L'entraîneur aclot, Vincent Libertiaux avait donc demandé à ses joueurs de mettre une grosse pression sur l'adversaire, dès le début du match. «Il a fallu jouer un gros match pour prendre les trois points. Maintenant que nous sommes en tête, tout le monde veut nous battre. Haacht a eu quelques points d'avance au premier set, mais nous avons réussi à repasser devant. Le deuxième set était serré, nous avons bien géré le fin de set, comme d'habitude. Il y a eu beaucoup de rallyes, c'était un match très intéressant», soulignait l'entraîneur nivellois.

23/03/2019 M.Dem. - L'Avenir

Il n'est pour l'instant pas question de parler de spirale négative à Nivelles. «Nous sommes parfois passés par la petite porte.

Lors de ces deux matches, cela n'a pas été possible, le niveau de l'équipe n'était pas suffisant que pour pouvoir nous imposer contre ces deux très bonnes équipes. Nous étions en dessous de notre niveau», souligne l'entraîneur Vincent Libertiaux.

Les positions se sont resserrées en tête du classement puisque le cinquième, Noorderkempen, n'a plus qu'un point de retard sur Nivelles, qui reste en tête. «Si nous gagnons nos quatre derniers matches par trois points, nous serons champions», constate Vincent Libertiaux. Les Aclots devront retrouver leur meilleur niveau pour se débarrasser de la jeune équipe de l'école de volley-ball de Vilvorde. «Si ce n'est pas le cas, nous risquons des soucis. Vilvorde possède un excellent niveau. Ces jeunes s'entraînent beaucoup, ils ont bien progressé depuis le début de la saison.»

Nivelles n'est pas certain de pouvoir compter sur les services de Roman Cuvelier. «Il ne s'est pas entraîné cette semaine. S'il est présent, ce ne sera sans doute pas à 100%.»

Nivelles pourra compter sur les services de Joost Borremans pour assurer la distribution.

vendredi 8 juillet 2016  - Michel DEMEESTER - L'Avenir
 
Le tournoi du BW Nivelles met en avant la convivialité avant les résultats.

Le tournoi de beach-volley organisé par le BW Nivelles est devenu un rendez-vous incontournable. Il a rassemblé 136 équipes sur deux jours.
 
Nivelles en était déjà à la vingtième édition de son Aclot beach les 25 et 26 juin dernier. Les joueurs étaient répartis en deux catégories. «Nous avons les joueurs «fun», ceux qui évoluent en loisirs ou sous le niveau de la provinciale 1, et d'autres de la catégorie «expert». Cette dernière accueille les joueurs de la provinciale 1 à la nationale 1. Les équipes sont obligatoirement mixtes», explique Jean-Philippe Meurs, organisateur du tournoi.

Les limites ne s'arrêtent pas à ces catégories. Gil Hofmans (Guibertin) et Julie Hanon (Barbar Girls) évoluent en Ligue A. Ils faisaient équipe avec Thimothé Offermans et Thibaut Deigers. Pas question de mélanger ces volleyeurs à la forme affûtée avec ceux qui viennent taper le ballon pour se défouler une fois par an. «L'objectif est de s'amuser et de rester fair-play. Tout au long des deux journées, nous avons proposé de petites épreuves parallèles pour lesquels des prix étaient offerts.»

Les deux jours, les organisateurs ont programmé un flashmob, les participants ont répété la danse du soleil.

Nivelles a renoncé cette année à remettre ses différents prix de la saison de volley-ball. «Nous faisions cela lors de la soirée du samedi. Mais, ce ne sont pas spécialement des volleyeurs qui sont présents. Cela n'a pas d'intérêt pour les personnes extérieures au club.»

Le tournoi a rassemblé cent trente-six équipes (pour cent vingt-cinq en 2015), soixante-quatre le samedi, septante-deux le dimanche. «Cela nous fait au total cinq cent vingt matches. Nous avions des équipes françaises et d'autres venant du Nord du pays. Certaines équipes ont disputé les deux journées. Nous avons eu trente-six emplacements de tente pour leur permettre de loger sur place et plusieurs joueurs ont campé sur place.»

Le tournoi s'est disputé en poules de trois ou quatre équipes, avec des matches de classement ensuite, et une finale.

La pluie a perturbé la journée du dimanche. Si certaines équipes ont quitté les lieux, d'autres sont stoïquement restées en place.

   

Sponsors  

   

Beach volley  

L'Aclot beach volley a été une réussite!
Rendez-vous les 27&28 juin 2020!!!
 
Toutes les infos sur le site aclotbeach.be
   

Prochains Anniversaires